Le Développement Durable et les TIC

Bien qu’à première vue ces 2 thèmes ne possèdent pas d'atomes crochus, le développement durable est maintenant de plus en plus présent dans le domaine des Technologies de l'Information et de la Communication.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, une définition rapide de ce terme s’impose pour nos lecteurs plus habitués aux notions tournant autour des Systèmes d'Informations :

"Le développement durable est un développement qui répond au besoin du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leur"

Il repose notamment sur 3 piliers : l'économie, l'environnement, le social. A ces 3 notions se rajoutant le concept de bonne gouvernance.

Par conséquent, bien plus que la simple notion de réduction de la consommation d'énergie, les enjeux sont multiples. Nous allons tenter ici d'en dresser un panorama rapide au travers du cycle de vie des produits liés aux TIC.

La phase de conception

Cadmium, béryllium, plomb, mercure, ... cette liste n'est pas une énumération du tableau périodique des éléments de Mendeleïv mais bien un exemple des substances que l'on peut trouver dans les composants des produits liés aux TIC. Lors de la fabrication de ces derniers, ces substances toxiques menacent directement la santé des travailleurs et l'environnement. A cela se rajoutent les retardateurs de flamme bromés (RFB). Si l'on table sur une production de plus en plus importante voire exponentielle de ces équipements, nous allons droit à la catastrophe.

Ici et là, parfois aidés par la réglementation (document PDF), les méthodes de fabrication des constructeurs, qu'ils soient grands ou plus modestes, changent afin de réduire voire de supprimer l'utilisation de ces substances toxiques. Certains vont même plus loin avec des projets intégrant la durabilité dès la phase conceptuelle.

Comme indiqué plus haut, le développement durable prend aussi en compte l'aspect social. Sur ce thème, la prise de conscience, plus ou moins durement, des ténors du marché est également de mise. Pour preuve, la récente affaire concernant le travail des enfants dans une usine fabriquant entre autre des produits pommés qui a émergée suite à une enquête diligentée pour son compte.

La phase d'utilisation

C'est sur cette étape de la vie de nos produits qu'il existe le plus d'actions en faveur du développement durable. Pour la partie relative à l'environnement, citons par exemple IBM avec son programme "Project Big Green" qui vise à diminuer la consommation électrique de leurs serveurs, ou encore, le programme européen Energy Star, qui s'intéresse au rendement énergétique des matériels électroniques, déjà connu depuis un certain nombre d'années mais qui se propage maintenant aux Data Center.

Enfin, sur le plan économique, nous pouvons citer en vrac : les économies réalisées avec l'incitation à l'impression en recto-verso dans les entreprises ou encore la politique du zéro papier (qui pose des problèmes de sécurisation des données immatérielles mais c'est un autre sujet). Il existe également des actions en faveur d'une consommation durable des biens liés aux TIC dont voici un exemple parmi d'autres.

La fin de vie des équipements

A la vue de la consommation de plus en plus importante des appareils électroniques, une directive européenne, transposée par le décret du 20 juillet 2005, traite de la gestion des Déchets d'Equipements Electriques et Electroniques (D3E). Elle vise notamment à instaurer le principe de la responsabilité du producteur dans le traitement et surtout la valorisation de ces déchets dans des filières spécifiques.

Une avancée de la démarche à nuancer

Toutes ces actions en sont cependant à leurs balbutiements et de nombreuses questions à régler se posent encore comme par exemple :

  • L'augmentation de l'émission des gaz à effet de serre qui sont générés lors de la fabrication des équipements informatiques. Ces derniers étant produits essentiellement en Chine où l'énergie est majoritairement produite par des centrales thermiques au charbon, grandes émettrices de GES.
  • Mais surtout, l'explosion de la problématique des D3E dans les pays émergents, avec une augmentation du volume des déchets générés de 200 à 400% d'ici 2020 selon le rapport du Programme des Nations Unies pour l'Environnement (rapport disponible ici).

Pour en savoir plus :

2 thoughts to “Le Développement Durable et les TIC”

  1. La phase de fabrication est de loin la plus impactante pour l'environnement. De nouvelles ACV démontrent que c'est la fabrication des composants électroniques, notamment de ceux qui composent la carte mère, qui concentre l'empreinte écologique d'un ordinateur. La fabrication d'un ordinateur en Chine émet également 24 fois plus de CO2 qu'un an d'utilisation en France.

    Détails ici :
    http://www.greenit.fr/tag/acv
    http://www.greenit.fr/article/materiel/24-fois-plus-de-co2-lors-de-la-fabrication-dun-ordinateur-que-lors-de-son-utilisati

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.