in

La mairie de Betton face à une crise numérique

mairie de Betton

Dans le monde hyper-connecté d’aujourd’hui, la dépendance aux systèmes informatiques est inévitable. Mais cette dépendance est accompagnée de vulnérabilités. Illustration parfaite avec l’exemple récent de la mairie de Betton, face à une cybermenace perturbatrice.

Cette année, les habitants de Betton, charmante localité d’Ille-et-Vilaine, ont dû composer avec un obstacle supplémentaire. La mairie, élément central de la vie locale, a été victime d’une cyberattaque durant la nuit du 30 au 31 août 2023. Cette agression numérique perturbe considérablement le fonctionnement quotidien de la municipalité.

Les conséquences d’une attaque numérique ciblée

L’incident n’est pas anodin. La cyberattaque a pris la forme d’un rançongiciel, un type de logiciel malveillant visant à crypter les données de la victime. En contrepartie d’une rançon, les pirates promettent un retour à la normale.

Et pour accentuer la pression, ils menacent de publier les données volées en ligne. Face à ce chantage, la mairie a toutefois une lueur d’espoir : elle dispose de sauvegardes informatiques robustes, garantissant la protection de ses informations essentielles.

Cependant, les répercussions se font déjà sentir. Depuis l’attaque, plusieurs services essentiels sont hors service. Les parents sont dans l’impossibilité de réserver une place à la cantine pour leurs enfants ou d’inscrire ces derniers aux centres de loisirs. De plus, toute communication par e-mail avec la mairie est interrompue. Malgré cela, certains services, comme la délivrance de cartes d’identité ou de passeports, tiennent bon.

La réaction de la mairie de Betton face à la crise

Bien que confrontée à une situation complexe, la municipalité ne demeure pas passive. Elle s’est engagée à régler ce problème rapidement, mobilisant pour cela son prestataire technique.

De plus, soucieuse de la gravité de la situation, elle a immédiatement pris contact avec l’ANSSI, organisme de référence en matière de sécurité informatique. Enfin, conscients de l’importance de traduire ces pirates en justice, les responsables ont également déposé une plainte auprès de la gendarmerie.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *